Psy

1981 _ Marc organise, avec sa femme, des séminaires de psychothérapie, tout en rêvant d'un hypothétique voyage en Afrique. La tranquillité du baba-cool est bousculée par l'arrivée de Marlène, son ex, accompagnée de truands. Marc conservera-t-il son attitude pacifique ?

Ancien soixante-huitard, Marc vit avec Colette dans la demeure familiale de celle-ci où il organise des week-ends de psychothérapie de groupe, discipline dans laquelle il s’est reconverti, persuadé qu’il gagnera ainsi assez de fric pour partir en Afrique et y apaiser sa soif d’aventures. À cet effet, il s’est acheté une vieille Land Rover qu’il a peinte aux couleurs de l’Afrique, sable avec des étoiles et des palmiers, mais qu’il n’a jamais pu faire rouler…

Ce week-end, il commence ses séances avec un groupe hétéroclite de six patients quand Marlène, qui l’a quitté 10 ans plus tôt en emportant ses biens et ses économies pour rejoindre son vieux copain Bob, débarque avec ce dernier après l’échec d’un braquage. Tous deux s’installent pour attendre leur complice Jo. Cette présence indispose Marc que la troublante Marlène attire inexorablement.

Lasse de l’inconstance de son compagnon, Colette décide de le rendre jaloux en jouant le jeu de Bob, le séducteur, qui semble n’avoir d’autre but que de s’approprier le bien de Marc. Ce dernier voit renaître le cauchemar qu’il a auparavant vécu. Il perd graduellement son calme ; ses discutes avec Colette sont de plus en plus fréquentes, ses séances de psychothérapie, constamment perturbées par les intrus, de plus en plus hystériques. Et pour couronner le tout, Bob et Jo, qui l’a rejoint, entreprennent de réparer la Land Rover qu’ils ont repeinte en gris.

Les rapports s’enveniment. Toujours velléitaire, Marc se fait menaçant, d’autant que les comportements machistes et brutaux des gangsters semblent avoir de meilleurs effets sur les inhibitions et complexes de ses patients que ses propres méthodes.

On en vient aux mains. Bob et Jo enferment tout le monde dans la cave, à l’exception de Colette qui profite de sa liberté pour saboter la Land Rover, obligeant ainsi les deux hommes et Marlène à reprendre leur cavale à pied. Les patients libérés, au propre comme au figuré, et partis, Marc et Colette se réconcilient, puis récupèrent la Land Rover, bien décidés à réaliser leur rêve africain.

 

Equipe

Production : Les Films Ariane – Antenne 2.
Producteur exécutif : Jean Nachbaur.
Scénario : Gérard Lauzier d’après sa bande dessinée : « Psy ».
Directeur de la photographie : Jean-Paul Schwartz.
Assistants opérateurs : Philippe Bordas, Jean-Marie Chevron, Thierry Schwartz.
Montage : Françoise Javet assistée de Martine Costes.
Musique : Mort Shuman.
Ingénieur du son : Jean Labussière assisté de Pierre Davoust.
Décors : Éric Moulard assisté de Jean Pazzotu.
Ensemblier : Robert Christidès
Costumes : Catherine Leterrier.
Habilleuse : Janine Fauvel.
Maquillage : Jean-Pierre Eychenne assisté de Muriel Paupere.
Coiffeur : Jean-Max Guérin.
Directeur de production : Raymond Leplont.
Régisseur général : Michel Bernède.
Assistant réalisateur : Denys Granier-Deferre.
Script : Suzanne Durrenberger.
Photographe : Étienne George.
Attachés de presse : Jacques Itah, Bruno Barde.

 

Interprètes

Patrick Dewaere : Marc.
Anny Duperey : Colette.
Aline Bertrand : Suzanne.
Dominique Besnehard : Michel.
Michel Creton : Bob.
Jean-Pierre Darroussin : Jacques.
Catherine Frot : Babette.
Jennifer : Marlène.
Charlotte Maury : Sybille.
Michel Muller : Félix.
Jean-François Stévenin : Jo.
Max Vialle : Jérôme.

 

Durée : 100 minutes.
Tournage : 19 – 29 septembre 1980.
Distribution : C. C. F. C.
Sortie à Paris : 4 février 1981.
Box office : 196 257 entrées en huit semaines dans 28 salles parisiennes.